Les premières sont héréditaires contrairement aux secondes qui sont plus individuelles.
Les mémoires, stockées dans L’ADN, pourront susciter en chaque patient des émotions, et des projections erronées. Elles sont interprétées par le thérapeute capable d'en retracer l'origine pour comprendre des maux et, si possible, les guérir.

Le Karma est ce qui touche à l'âme en général.
Dans ce cas, la personne subit ce que l'on nomme loi universelle de cause à effet, elle est responsable de ce dont elle souffre. Liés aux choix, ou à des inconstances transversales, ces mémoires peuvent dévier ou déformer la réalité, créer des obstacles ou rendre désertique un chemin pourtant prometteur.
Le thérapeute aura la possibilité de les enlever lorsque l'expérience vécue est terminée, afin d'éviter que les situations ne se reproduisent à l'infini.
Le soin peut être effectué à distance.